Overblog
Editer la page Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Franz

© Franz Photos.

© Franz Photos.

La très grande majorité des photographes, qu’ils soient amateurs, experts ou professionnels, utilisent un ordinateur pour stocker, traiter, publier, imprimer et présenter leurs photos. Fini les boites à chaussures qui recevaient les négatifs et les tirages, un nouveau marché de produits à émergé : les logiciels photos. Il en existe des centaines (et c’est très bien). Un éditeur pourtant truste le marché : Adobe. Après avoir conquis les acteurs professionnels, il s’est tourné vers les particuliers et les indépendants en déclinant des versions «small office». Ensuite, pour continuer sa croissance, sa stratégie commerciale fût d’infléchir le modèle d’affaire de son offre logicielle vers un système «à la demande» le tout flanqué d’un espace de stockage quelque part dans un centre de données, pour aboutir à l’offre Cloud, un modèle qui nous astreint à payer une somme récurrente pour utiliser les services logiciels et stocker nos clichés originaux. Dès que l'on arrête de payer, on perd l'accès aux logiciels. Adobe n’est pas le seul à procéder de cette façon (ce qui ne l’excuse pas), les éditeurs de système d’exploitation (et d’autres encore) utilisent les mêmes artifices au travers des «stores» et autre «mise à jour majeure» annuelle payante.

A l’instar des substances psychotropes, une fois consommé régulièrement le cloud est très difficile à quitter. Du coup les montants récurrents enflent (volume, nouveaux tarifs, offre "bundle" logicielle très large pour justifier le prix, etc.). Tout cela sans compter la nouvelle version système annuelle qui incite à changer de machine, etc. Faites le compte ! On a pas encore parlé photo que déjà on doit faire face à des budgets collatéraux qui s’apparentent plus à un impôt sur notre création artistique qu’à un investissement proprement dit.

© Franz Photos. Non, cette substance n'est pas psychotrope ! :-)

© Franz Photos. Non, cette substance n'est pas psychotrope ! :-)

La photo numérique a tué le métier de photographe artisan, le Covid19 est en train de mettre à mal celui de photographe artiste et c'est difficile d’agir là-dessus… En revanche il est tout à fait possible d’économiser sur le budget informatique car une offre logicielle alternative a mûri dans l’ombre, elle est performante, graphique, simple à mettre en place et gratuite ! Nombre de ces logiciels tournent sur Windows et MacOS mais combinée à l’installation d’un système d’exploitation gratuit comme Ubuntu, l’économie récurrente devient vraiment conséquente : plusieurs centaines d’Euros par an, de quoi mieux vivre (ou de quoi s’acheter plus de matériel photo).

Informaticien de métier, j’ai décidé de créer ce blog pour aider tout les photographes qui veulent explorer ce monde alternatif, libre et gratuit sans perdre leur temps à faire de l’informatique pour l’informatique et aussi pour les guider dans les aspects informatiques liés à la photo numérique. J’espère aussi pouvoir m’enrichir des possibles commentaires qui seront faits suites aux publications.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :