Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Franz

© Franz Photos.

© Franz Photos.

XnViewMP figure parmi les outils infographique les plus flexibles à ce jour. Ci-dessous sont présentés quelques trucs et astuces techniques pour tirer le meilleur de ce logiciel.

Cette publication est une traduction de l’article paru en anglais sur la page Wiki de XnViewMP

 

Utiliser la compression WebP pour les vignettes

Depuis le menu principal, ouvrir la fenêtre [Outils/Options/Catalogue] et sélectionner «Avec perte – Haute Qualité (WebP)» dans le menu déroulant «Compression». WebP embarque un algorithme de compression bien plus performant que celui du JPEG et peut réduire l’espace disque que MP utilise pour ré-afficher rapidement les vignettes dans l’explorateur.

D’un point de vue technique, l’espace utilisé par chaque vignette bitmap est proche de la taille d’un secteur utilisé par le système d’exploitation (par exemple : 4Ko) et encore plus proche de celle d’une page de la DB de XnViewMP (8Ko). Cela signifie qu’un gain potentiel de 30 % dans la compression de JPEG vers WebP crée un impact majeur sur:

  • La conservation d’une taille minimale de la base de données des vignettes, permettant du coup à MP d’en augmenter le nombre stockés en mémoire (et donc de les afficher plus vite).

  • La réduction du nombre d’opérations d’entrées/sorties depuis/vers la DB/disque ce qui améliore la réactivité

Limiter la taille des vignettes

Lors d’un agrandissement des vignettes par redimensionnement dans l’explorateur, XnViewMP les adapte dynamiquement (et temporairement) mais sans changer la taille du stockage qu’elles occupent ; le postulat étant alors que l’utilisateur accepte un affichage plus «grossier» des vignettes.

Une bonne pratique :

Utiliser le curseur «taille des vignettes» (dans l’explorateur) pour configurer la taille désirée. Ensuite, ouvrir [Outils/Options/Catalogue] et cliquer sur «Obtenir la taille des vignettes». Cette action reporte les dimensions de vignette qui ont précédemment été choisies avec le curseur «taille des vignettes». Enfin, réduire légèrement les valeurs de dimension des vignettes (env. 10%) par une saisie directe dans les champs ad hoc mais en conservant un ratio Largeur/Hauteur identique au format désiré (vertical vs. horizontal vs. carré).

Maintenance de la database

Depuis le menu principal, ouvrir la fenêtre [Outils/Options/Catalogue] et cliquer en bas sur le bouton «Optimiser», la fenêtre de maintenance du catalogue apparaît :

Fenêtre de Maintenance du catalogue

Fenêtre de Maintenance du catalogue

Avant d’aller plus loin, il est important de bien comprendre le sens de «Catalogué» et de «Scanné» :

  • Un fichier est dit scanné quand il est incorporé dans la database par le processus logiciel qui va construire sa vignette et ajouter les (méta)informations pertinentes à son sujet : nom, emplacement, EXIF, IPTC généré par l’APN, etc.

  • Un fichier catalogué est un fichier scanné auquel l’utilisateur a ajouté des informations (littérales) : couleur, note, mots-clés/catégories, étiquettes/albums, commentaires (+ autres IPTC éditables), etc.

Donc : «Catalogué» = «Scanné» + renseigné

Une fois ces explications en tête, on devrait mieux comprendre les descriptions suivantes :

Optimisation (traitement long)

À la longue, de par la façon dont le système d’exploitation organise le stockage, la DB de MP peut se fragmenter en parties disséminées sur le disque dur. Lorsque cela se produit, le temps requis pour trouver une information donnée augmente (parfois beaucoup) pour deux raisons :

  • la fragmentation en elle-même implique que la tête du disque doit passer d’un secteur à l’autre pour localiser l’information demandée,

  • le gestionnaire de fragments oblige le logiciel à sauter de page en page au sein du cache de disque monté en mémoire pour localiser et lire l’enregistrement ou l’index demandé.

C’est la raison pour laquelle les moteurs de DB disposent d’une fonction visant à geler la DB existante en l’état (comme VACUUM ou COMPACT) puis recopier l’ensemble des informations mais de façon contiguë dans une nouvelle DB qui vient ensuite remplacer l’ancienne. En fonction du volume d’informations transférées, ce processus peut être très long.

Note du traducteur : cette optimisation est à mettre en perspective avec l’amélioration des systèmes de gestion de fichiers sur disque, de leur diversité liée aux différents systèmes d’exploitation (Linux, MacOS, Windows) et de la généralisation des SSD.

Supprimer les répertoires vides

La performance peut être améliorée par la suppression des dossiers ne contenant aucun fichier dans la DB. Cette action réduit sa taille, améliorant de facto l’affichage des vignettes. Le processus de suppression de dossiers n’ayant aucun fichier scannés dans MP est très efficace donc sur la plupart des configuration machine il est recommandé est de laisser l’option cochée.

Supprimer les données de fichiers

Il est parfois utile de faire l’effort de purger les (méta)données et les vignettes des fichiers scannés qui n’ont pas été cataloguées. Le temps de suppression des données de cess fichiers n’est pas très long, c’est un outil utile et efficace pour éliminer les surplus inutiles dans la DB.

Supprimer les vignettes

Les vignettes bitmap des images forment à l’évidence le groupe qui utilise le plus d’espace disque dans la DB. Même si le stockage des images vignettes accélère l’affichage dans l’explorateur, étant donné que MP continue d’en ajouter, la taille de la DB peut augmenter à tel point que l’affichage des vignettes devient visiblement lent.

Le nettoyage des vignettes purge l’ensemble des images vignettes tout en conservant les (méta)données des fichiers scannées ET catalogués. Le nettoyage diminue considérablement la taille de la DB. À partir de là, MP ajoutera de nouveau les vignettes des images dont l’utilisateur demande l’affichage quand il navigue avec l’explorateur dans l’arborescence des dossiers.

Supprimer les dossiers inexistants

Cette option retire de la DB les dossiers «perdus» ou «orphelins», c’est à dire ceux que le système d’exploitation ne peut plus localiser. Avant toute purge, vérifier que ces derniers n’existe plus effectivement. Peut-être appartiennent-ils à un volume amovible qui est démonté ou la connexion au serveur de fichier a été coupée ou l’utilisateur n’a plus les droits sur un volume pour une raison quelconque ou encore ces dossiers ont été déplacés.

Supprimer les fichiers inexistants

me processus que pour les dossiers inexistants mais beaucoup plus lent et moins efficace. Cependant, si l’utilisateur a récemment supprimé de nombreuses images scannées tout en laissant la hiérarchie des dossiers intacte, la suppression des fichiers inexistants apporte un bénéfice substantiel tant pour l’affichage lui-même que pour la taille de la DB.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Franz 21/07/2020 08:54

Merci pour ce complément d'information, toujours utie quand on a une base de photos qui grossit

Alakine 21/07/2020 08:48

Conseils simples, mais ils m'ont enfin permis d'afficher des vignettes nettes !
Si vous avez ce problème : indiquez "Aucune" sous Compression et ensuite "Reconstruire les vignettes" pour le répertoire considéré. A l'affichage des vignettes, il faut un peu de patience ...

Franz 13/10/2020 08:30

Bonjour Alakine et merci pour ce complément que je me permet de reformuler pour ceux qui ne sont pas complètement familier avec les options du logiciel :
- Ouvrir paramètres/catalogue pour sélectionner "aucune" pour le mode de compression
- Fermer les paramètres, dans l'onglet "Dossiers" pointer sur le dossier concerné (images par exemple) puis dans le menu "Afficher" sélectionner "Reconstruire les vignettes"